happy-culture-citadine-transparent

Des ruches dans nos villes !

L'action d'Happy Culture Citadine

« Happy Culture Citadineimplante des ruches en milieu urbain pour participer à la préservation des abeilles, exposées aux traitements insecticides dans de nombreux secteurs ruraux.
Pour s’intégrer dans la cité, le projet propose aux habitants, aux employés des collectivités et entreprises partenaires de découvrir le cycle de production et l’importance de la biodiversité dans notre environnement en pratiquant l’apiculture.

Dimension écologique

happyculture-citadine-etal-sans-abeille-archimaide76-happyculture-citadine-etal-avec-abeille-archimaide76-

Glisser le curseur sur la photo !
Visionner l’impact des variétés de légumes / fruits sur un étal sans la pollinisation des abeilles.

Le projet

À l’initiative de l’association Interm’aide Emploi, qui participe à l’insertion par le travail salarié, l’installation des ruches en milieu urbain est une façon de créer de l’emploi. Une « ruche école » a été installée sur les Hauts de Rouen, pour proposer des apprentissages et des emplois.
L’objectif à long terme pour l’association est d’installer des ruches dans les collectivités locales et dans les entreprises, qui bénéficieront de la production de leur ruche.
Ce projet permet la rencontre de personnes en situation de travail dans des conditions très différentes : fonctionnaires, employés, personnes en réinsertion, à la rencontre du monde agricole.
Le second objectif est la production de  miel de qualité, c’est un objectif pédagogique majeur dans notre projet de formation d’apiculteurs.
Le projet Happy Culture Citadine inclut également la fabrication de ruches et le déploiement d’un ensemble de compétences dans la menuiserie. Pour cela un atelier complet est installé dans des locaux adaptés et des formations se mettent en place pour des personnes en recherche d’emploi et en insertion.

L’intérêt pour l’insertion et le sociétal

Happy Culture citadine est une structure d’insertion inscrite dans le paysage régional normand, associée à Interm’aide Emploi. 

L’activité apicole offre l’opportunité de former des apiculteurs et de leur proposer un parcours vers l’emploi, en bénéficiant du savoir-faire de l’équipe d’Interm’aide.
C’est donc dans le cadre de l’économie sociale et solidaire (ESS), à l’échelle de la métropole rouennaise que Happy Culture citadine souhaite agir pour la structuration d’une filière apicole à travers :

  • la production de services apportés aux collectivités et aux entreprises,
  • une production issue des produits et dérivés de l’apiculture
  • une participation à la préservation de l’abeille noire. 

Fin 2014, Happy Culture citadine devient lauréat “Eco Région Solidaire” : après réponse à un appel à projet dans le cadre du développement de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire),15 projets ont été retenus parmi lesquels le projet d’implantation d’une activité apicole en milieu urbain. Cela nous permet d’accéder à des formations et des aides au développement. 

Les Ruches

Au collège Georges Braque, à la Grand Mare, 4 ruches sont implantées dans le sous bois en bordure du périmètre clos du collège. La forêt mais aussi les jardins des pavillons et les massifs de fleurs de la zone d’habitat collectif sont favorable aux abeilles. D’autres ruches sont implantées à 300 mètres du collège sans que les colonies se concurrencent.
Sur le toit du Conseil Régional de Haute Normandie, entre le boulevard Gambetta et la place Saint Marc, 4 ruches ont été implantées. Les abeilles butinent sur les arbres du boulevard et de la place mais la proximité relative du Mont Gargan et de la côte Sainte Catherine convient très bien aux ouvrières, qui profitent de la diversité de la flore
5 ruches ont aussi été installées dans le parc du Château de Martainville en Seine Maritime. Les ruches fabriquées par l’atelier de menuiserie sont simples, saines, pratiques à manipuler et à transporter. Elles sont placées sur un plancher surélevé également fabriqué par l’atelier de menuiserie dans le cadre d’un projet de formation aux métiers du bois.

La miellerie

L’abeille en ville, c’est une réalité et une richesse insoupçonnée. Nombreux sont les parterres de fleurs, les jardinières, les zones enherbées où les abeilles peuvent trouver une diversité florale étonnante.
Les friches urbaines délaissées, ou au contraire les espaces urbains et péri urbains à forte identité : verger en site urbain, espaces naturels, parcs de châteaux constituent pour nous des lieux d’implantation idéale pour des ruches.

En milieu rural l’emploi des pesticides abondamment utilisés en agriculture intensive, auquel s’ajoute depuis quelques années l’introduction des plantes génétiquement modifiées (OGM) ont des conséquences qui pourraient se révéler catastrophiques pour les insectes pollinisateurs et par voie de conséquence pour l’homme.
L’apiculture citadine ne date pas d’aujourd’hui (la Société Centrale d’Apiculture a été crée à Paris en 1856) et force est de constater que les abeilles se portent actuellement beaucoup mieux en milieu urbain.

Happy Culture citadine cultive le miel. Dans les ruches, la vie de la colonie suit son cours au fil des saisons. L’apiculteur surveille l’exposition, la bonne santé, l’environnement des abeilles et procède à la récolte du miel. C’est plus de 20 kilos de miel que l’on peut retirer d’une ruche en pleine prospérité. Ensuite, un ensemble de tâches sont à mener, filtrage, homogénéisation, mise en pot, contrôle du poids, étiquetage puis expédition ou commercialisation. La miellerie d’Happy Culture citadine réalise cet ensemble de tâches

Quelques chiffres !

0
Ruches
0
Tonne de miel
0
Emplacements